10 (bonnes) raisons de courir régulièrement

Vive-On vous avait déjà donné 4 raisons de courir sur la plage, mais force est de constater que tout le monde ne vit pas à côté de la plage ou qu’en plein hiver, ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus agréable entre le vent, le froid et l’humidité. Rassurez-vous, cette fois-ci on vous donne encore plus de bonnes raisons de courir tout court, que cela soit sur la plage, en voyage ou dans la rue.

1) Courir, c’est du sport !

Qui n’a jamais entendu qu’il fallait faire du sport ? Chaque jour, paraît-il. On entend même souvent qu’un mode de vie actif correspondrait à une moyenne de 10 000 pas par jour. Croyez-moi, une bonne petite course, même si elle ne dure qu’un quart d’heure, c’est déjà une bonne partie de pas gagnés. Et puis, cela suffit parfois à fatiguer son corps, tout du moins assez pour s’endormir rapidement grâce à votre journée remplie et rythmée.

2) Rien de mieux pour commencer ou terminer une journée

Au petit matin, après une bonne nuit de repos : chausser ses baskets et sortir réveiller son corps, avant ou après le petit-déjeuner (c’est votre choix !). Cela peut canaliser votre énergie ou au contraire réveiller votre corps et vos hormones, vous laissant commencer la journée en pleine forme et de bonne humeur. À d’autres moments, ou pour d’autres, ce sera plutôt en fin d’après-midi ou le soir, après une longue journée. Cela permet d’évacuer toutes les tensions de la journée, de se défouler et d’en ressortir apaisé. Et ce, en (quasi) tous temps.

courir joie3) Retrouvez-vous avec vous-même

Que ce soit le matin ou le soir, ce moment n’appartient qu’à vous et c’est tout ce qui compte. Vous pouvez courir à plusieurs, certes, mais courir seul(e) a quelque chose de ressourçant. Vous vous retrouvez avec vous, vos pensées et vos limites. C’est une manière d’apprendre à mieux les connaître : les limites de son corps et de son esprit. S’aérer l’esprit permet de beaux efforts physiques, comme quoi “un esprit sain dans un corps sain” n’est pas qu’une légende.

4) (Re)découvrez des musiques entraînantes

S’aérer l’esprit et penser, pour vous, sans vous préoccuper du reste ne vous empêche bien évidemment pas d’écouter de la musique. C’est même un stimulant assez surprenant parfois. Souvent, sans s’en rendre compte, on a tendance à chercher à courir au rythme de la musique. C’est tout l’inconvénient des playlists aléatoires : passer d’un rap bon vivant  (Vive-On vous explique pourquoi le rap est sociétal) à Gael Faye (Vive-On vous en dit plus), en passant par du Meghan Trainor ou du Iron Maiden, vous reconnaîtrez que ce n’est très uniforme. Mais pas de panique, ça ne tuera pas votre course. Préparez-vous une bonne petite playlist avec vos chansons du moment et même de vieilles chansons ou anciennes chansons coup de coeur pour vous replonger dans vos souvenirs. Privilégiez les rythmes entraînants, Vive-On vous suggérera quelques musiques entraînantes dans un prochain article.

5) Appréciez ce qui vous entoure

Courir sur un tapis de course, c’est vite barbant, reconnaissons-le. C’est peut-être un avantage lorsqu’il pleut ou pour une préparation précise. Mais rien ne vaut de fouler le bitume, les chemins de terre ou les pavés, pour mieux apprécier les alentours. Cela peut être l’occasion de découvrir une ville lorsque vous êtes en vacances par exemple. Vous pouvez également changer vos itinéraires régulièrement pour tester des coins où vous n’avez pas l’habitude d’aller. Courir toujours au même endroit vous permet malgré tout de mesurer votre avancée ou de chercher à aller plus loin, c’est un parcours de référence. Changez de lieu au gré de vos envies ! Courir est une manière d’en prendre parfois plein les yeux : des couchers de soleil, de beaux paysages, des scènes insolites…

nature courir6) Gagnez en endurance et en vitesse

Courir régulièrement, c’est aussi gagner en souffle et en endurance. Plus vous courrez, plus vous tiendrez, c’est physique. Plutôt que de chercher à aller plus vite, pourquoi ne pas chercher à aller plus loin d’abord ? Chacun est libre de développer l’aspect qui lui plaît le plus. Si vous (re)commencez à courir, vous verrez vos progrès vite encouragés, pour peu que vous mesuriez vos performances et que vous pratiquiez un renforcement extérieur à la course, à raison d’une course par semaine, vous verrez vos temps s’améliorer considérablement. Pourtant rapidement, il est possible que vos progrès ralentissent ou que vous stagniez : pas de panique ! C’est normal, continuez simplement à votre rythme.

7) Renforcez votre corps

La course aide au renforcement, tout comme le renforcement musculaire hors de la course vous aide à vous améliorer en course. L’un peut aller sans l’autre, bien sûr, mais allier la course à d’autres efforts (training, étirements, musculation…) renforcera d’autant plus votre corps. Votre corps se raffermira naturellement, cela pourra même mener à une perte de poids (Vive-On vous en parlait dans cet article). Si c’est le but et que vous ne perdez rien ou peu, pas de panique : le muscle pèse plus lourd que la graisse. Contentez-vous d’observer votre corps, c’est parfois plus visible dans le miroir quand on connait son corps, que sur la balance.

courir8) Repoussez vos limites !

Lancez-vous des défis ! L’application Nike Run Club vous propose des défis sur une semaine ou sur un mois par exemple, et c’est gratuit ! Après chaque course, vos kilomètres s’ajoutent aux précédents. Cela vous fait franchir des niveaux de couleur, un aspect assez ludique et encourageant. Vous pouvez également gagner des badges à chaque nouveau record : de distance, de vitesse, de fréquence… L’application vous encourage à débloquer plus de records à chaque fois, alors gagnez des secondes, gagnez de la puissance, surpassez-vous, mais surtout n’abandonnez pas et donnez tout ce que vous avez ! 

 

9) Soyez fiers de vous

Vous n’avez pas fait votre meilleur temps, vous n’êtes pas allé aussi loin que d’habitude ou vous avez marché un moment ? Qu’importe. Personne ne peut être au maximum de ses capacités et de ses performances tous les jours ou à chaque fois. L’alimentation, le sommeil, le climat, le stress ou le travail sont des facteurs qui peuvent influer sur vos performances. Mais ce n’est pas pour autant que vous ne devez pas en être fier(e). Chaque course doit être une fierté, chaque course est un effort et chaque effort doit être récompensé, et rien de plus bénéfique que la fierté de ses accomplissements. Dites-vous que vous ferez mieux la prochaine fois. Tout ce qui compte c’est que vous n’avez pas abandonné et que vous rechaussiez vos baskets !

10) Octroyez-vous quelques récompenses…

Avez-vous remarqué que l’on a tendance à moins culpabiliser quand on mange des cochonneries après une bonne séance de sport ? Bien sûr, ça ne veut pas dire manger n’importe quoi après chaque course, mais il faut savoir se faire plaisir. Et je ne parle pas que de récompenses sucrées, salées ou caloriques ! Un petit accessoire supplémentaire, une nouvelle paire de baskets, de nouveaux écouteurs (pour mieux écouter votre musique), de nouvelles affaires de sport, c’est une récompense comme une autre. Personnellement ça me fait toujours plaisir et ça me donne envie de les essayer sur-le-champ !

Attention !

Chacun doit aller à son rythme et ne pas pousser jusqu’à la blessure, qui peut très vite arriver. Repousser ses limites ne veut pas dire ne pas écouter son corps. Respectez la règle des 3E :

  1. Échauffement : commencez votre course doucement pour vous mettre dans le bain.
  2. Entrainement : donner tout pour aller chercher votre meilleure performance !
  3. Étirement : c’est primordial de bien s’étirer après l’entraînement, vous pouvez très facilement trouver des vidéos ou des exercices sur internet (par ici par exemple). Privilégiez l’étirement des jambes (entières) et des hanches si vous manquez de temps, approfondissez si vous en avez l’occasion.

Un dernier conseil : hydratez-vous bien pour compenser l’eau que vous avez éliminée pendant votre entraînement. Maintenant que vous savez tout, sautez dans vos baskets et allez fouler le bitume, votre corps et votre esprit vous remercieront sans aucun doute !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *